vendredi 16 octobre 2015






Les feux de l’humour- MJC BAZIN- 47 rue Henri Bazin-54000 Nancy
Festival de rires et de bonne humeur. Festival pour se réchauffer les cœurs.

Les 13,14 et 15 novembre 2015
8€, 5 € tarif réduit et gratuit pour les moins de 12 ans
Réservation conseillée et renseignements au 0383365665 ou susana@mjcbazin.com

Trio Kazoo le 13 novembre à 20h30
Trio Kazoo, illustre formation musicale, est fier et heureux de vous interpréter la première et unique symphonie pour Kazoo en ré mineur de Nikolae Sepolowovsky. Ces trois artistes de talent vous interpréteront cette œuvre avec une dextérité déconcertante.
Mais, il y a des jours où rien ne se passe comme prévu… et les comiques de situation se succèdent à un rythme infernal.

La bonne adresse, comédie en 2 actes de Marc CAMOLETTI par la troupe « De Bouche à Oreilles » le 14 novembre à 20h30

Une ancienne star de music-hall loue des chambres à des étudiantes. Désirant se retirer à la campagne, elle met une petite annonce pour louer son appartement. Dans le même temps, l'étudiante pianiste met une autre annonce pour trouver des élèves. L'étudiante en peinture cherche un modèle pour poser nu et rédige également une annonce. De son côté la bonne de la star met aussi une annonce pour chercher un fiancé. Ces annonces ont quatre buts différents mais se ressemblent comme des sœurs, puisqu'elles sont rédigées en abrégé, dont le dénominateur commun se résume en trois lettres : P.P.S.

Jeunes talents de Lorraine suivi de
"Julien rôde à Nancy" le 15 novembre à 16h30
Après s’être attaqué à l’Olympia, Julien est sur la route vers un nouveau spectacle.
Julien a fait son comique out en 2011. Il est humo…humoriste ! Enfant, il sentait bien qu’il était différent. Adolescent, il a même cru qu’il était bi, moitié triste, moitié gai. C’était pas marrant !
Il a lutté contre la pression sociale. Des mauvaises nouvelles aux informations tous les jours et a  croisé des râleurs toute sa vie, partout... Eh oui, il a toujours habité en France... Espérons que vous n'êtes pas comiquophobes!.